dimanche 1 mars 2009

Christine Angot (Schwartz): typiquement Juive

Les Juifs font de médiocres artistes on le sait. La pathologie judaïque polluant systématiquement l'oeuvre en elle même, elle est ratée avant même d'être créée. La littérature est trop souvent le lieu privilégié avec le cinéma de ces épanchements névrotiques.

Christine Angot, née Schwartz, est un cas qui ne déroge pas à la règle. Féministe hystérique et castratrice elle n'a de cesse de promouvoir l'immigration et "l'ouverture", avec son corollaire juif caractéristique: le métissage. Avec une écriture médiocre Christine Angot se répand ainsi, singulièrement dans un roman qui irait fort bien en guise d'illustration de l'ouvrage d'Hervé Ryssen "Psychanalyse du Judaïsme": "L'inceste" aux éditions Fayard.

Schwartz se réclame de "l'auto-fiction" que l'imposteur incestueux Freud avait déjà mis en application avec la psychanalyse ou le Juif, puis plus tard pour des raisons financières, le goy, se répand en hallucinations encouragées voire suggérées par un "psychanalyste". Cette catégorie romanesque va donc, d'un point de vue ethnologique, comme un gant à notre petit auteur de romans de gare.

Tout de la névrose Juive se retrouve dans ce roman, principalement les dérangements d'ordre sexuels. En effet Christine se met en scène comme en quête d'une partenaire féminine afin de découvrir l'homosexualité et de "réintégrer une place auprès de sa mère comme phallus". Autrement dit de coucher avec maman par procuration. Christine écrit ainsi page 36 "Tu as raison, baiser une femme, c'est de l'inceste".

Page 43 elle ajoute que c'est aussi « vampiriser, bouffer, absorber, prendre tout, empêcher de vivre, empêcher de respirer » ( page 43). Ce passage est clef pour comprendre que dans l'inceste en effet il y a recherche d'une fusion vampirique en un tout comme lorsque le nourrisson fait un avec sa mère. Cette névrose est la même qui pousse nombre de Juifs à vouloir non seulement être au centre des sociétés dans lesquels ils sont, par nombrilisme, mais encore d'aspirer les énergies d'autrui pour tout simplement l'absorber. Concrètement cela se manifeste par la promotion de la fusion des nations dans le métissage juqu'à la reconnaissance de l'exceptionalité juive. C'est cette tare psychopathique que nous estimons être à la base de l'asociabilité Juive qui se manifeste de deux façons complémentaires: se séparer radicalement des autres pour n'être que soi et vouloir faire fusionner le monde selon ses normes pour qu'il devienne soi (Judaïsation via le marxisme ou le capitalisme).

Illustrons notre dernier propos par cette phrase: "M'écouter moi même est mon fond de commerce". Remercions tout de même Christine Schwartz de n'avoir pas pour une fois transférer sur un goy les turpitudes névrotiques de la communauté. 

On le voit encore une fois, l'inceste est un élément clef dans la compréhension de la psychopathologie du Judaïsme et l'importance qu'il a dans la structuration mentale Juive. Citons encore Christine Angot-Schwartz qui ne nous contredira pas: «J'ai une structure mentale incestueuse. Je mélange tout, ça a des avantages, les connexions que les autres ne font pas». 

Et force est de constater que les Juifs adorent faire des connexions que d'autres ne font pas, tant entre eux que pour les peuples qu'ils agressent.

Un exemple des connexions que Christine défend névrotiquement, les connexions multiraciales:


6 commentaires:

  1. Angot Fondamentalement Hystérique .

    RépondreSupprimer
  2. Une frappadingue du lobby !
    je vous mets en lien, tiens ! Je ne connaissais pas ce blog comment se fait-il !?

    RépondreSupprimer
  3. Elle m'a valu un bannissement de twitter, linkedin, et Facebook tout en un la juive sioniste mossadienne Angot-Swartz. Apres l'avoir vu pour la premiere fois face a Fillon, je me pose la question a haute voix: "Mais elle ne serait pas juive celle la?" Et pan dans le mille, je tombe sur votre blog, et je découvre qu'elle est bien juive. Alors intéressée, je cherche ses liens avec le Mossad et Israel, et la, j'ai toute la mafia juive qui me tombe dessus comme d'un seul homme. Et me voila réduite a n'être plus que l'ombre de moi meme et a errer de blog en blog en tentant de comprendre ce qui s'est passe entre le moment ou je vois Angot pour la premiere fois et maintenant.... :)
    https://issuu.com/angelshair

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. ''Les Juifs font de médiocres artistes on le sait.'' Lol
    D’où on voit bien la jalousie crasse et la bétise à la base de antisémitisme !

    RépondreSupprimer